Comparaison des tensions de circulation et systèmes de protection

Comparaison des tensions de circulation et systèmes de protection

Problématique :

– Le fonctionnement d’un système de chauffage classique demande qu’une source de courant secteur 230 volts soit disponible pour assurer son bon fonctionnement. C’est encore plus vrai quand il s’agit d’une source de chaleur de production d’eau chaude utilisant un combustible solide comme le bois. Quand un bouilleur interne ou externe au foyer est installé, il est impératif qu’à partir d’une certaine température le liquide caloporteur (généralement de l’eau) circule . En cas contraire ce liquide pourrait atteindre sa température d’ébullition qui est de 120°C pour l’eau avec une pression normale d’environ 2 bars dans un système de chauffage central en circuit fermé.
– La plus connue des solutions pour éviter ce phénomène est la vanne d’injection thermique (simple ou double), c’est ce que l’on trouve la plupart du temps dans les chaudières bois bûche. Cette vanne équipée d’une sonde va permettre, en cas de chauffe excessive du liquide, d’injecter de l’eau froide dans la partie bouilleur du foyer (vanne simple)  et d’évacuer simultanément le surplus à l’égout (vanne double).
– Une autre solution consiste à mettre l’installation à l’abri des pannes de courant secteur au moyen d’un dispositif basse tension qui assurera l’alimentation des organes de fonctionnement et de sécurité, soit en permanence, soit seulement en cas de besoin.
– La solution la plus ancienne consiste en la mise en place d’un vase d’expansion ouvert induisant un circuit à pression athmosphérique, mais limite les solutions de raccordement hydraulique.
– C’est la deuxième solution que préconise et met en place Bouilleurs de France. Voici ci-dessous le comparatif chiffré de ces solutions avec leurs avantages et leurs inconvénients.

230 volts avantages :

– Matériels facilement remplaçables en cas de panne
– Grand choix de modèles et grande disponibilité
– Pour modèles de circulateurs conformes à la RT2012 : consommation très réduite

230 volts inconvénients :

– Plus de chauffage en cas de coupure du courant secteur
– Obligation de monter une double vanne d’injection thermique ou un vase d’expansion ouvert
– rejet d’eau à l’égout en cas de surchauffe
– Mise en place d’une arrivée d’eau réseau à la cheminée ou au poêle
– Mise en place d’une évacuation d’eau vers l’égout
– Coùt fortement en hausse pour les circulateurs avec les modèles conformes à la norme RT2012

Basse tension avantages :

– Le chauffage continue de fonctionner en cas de panne de courant secteur
– Circulateur très basse consommation de 8 à 24 volts de 1 à 22 Watts
– Autonomie importante de plus de 2 jours avec batterie stationnaire de 12 volts / 125 amps
– Coùt final de la partie concernée moins élevée
– La recharge pourra se faire par panneau solaire

Basse tension inconvénients :

– Matériel encore peu répandu mais en forte progression chez les spécialistes du solaire
– Le circulateur et la batterie doivent de préférence être proches l’un de l’autre pour éviter les longueurs de câbles basse tension

Vase ouvert inconvénients :

– Obligation de monter le vase au point le plus haut de l’installation hydraulique.
– Impose la surveillance du niveau ou la pose d’un dispositif de remplissage automatique.
– Ne peut pas se monter si une chaudière, PAC, ou autre,  est présente sur le circuit et nécessite une pression minimum de l’installation.

Vase ouvert avantages :

– C’est le moins coùteux
– Fonctionne aussi bien avec une circulation et régulation en 230 volts ou basse tension.
– Particulièrement adapté à une circulation en thermosiphon.

Laisser un commentaire

Fermer le menu