Problématique :

– Les caractéristiques techniques et de performances annoncées par un fabricant ou un revendeur pour un appareil de chauffage au bois sont souvent prometteuses !
Mais qu’en est-il vraiment ?
Plus que de mettre en défaut ou en doute les puissances et autres rendements annoncés, cette page à pour seul but de vous permettre de vérifier de manière simple à quoi vous attendre après achat de l’appareil de vos rêves !

Puissance d’un appareil de chauffage au bois :

– C’est une valeur exprimée en kilowatts, toujours présente dans les notices ou les déclarations de performances.
Ce qui est dommage, dans la grande majorité des cas, c’est de ne pas connaître la moyenne de consommation de bois à l’heure, en kg, qu’il sera nécessaire de brûler pour atteindre le résultat  promis !
– Un simple et rapide calcul vous apprendra la vérité.
Pour cette vérification il vous suffit d’utiliser quelques valeurs indiquées dans la notice du foyer en question :
– La puissance (P) en kilowatts.
– Le rendement (Rd) en %.
– Le PCI du bois standard à moins de 20% d’humidité = 3.9 kWh/kg (valeur couramment utilisée).
– Le calcul : P / PCI / (Rd/100)
Le mieux est d’étudier cela avec quelques exemples :
Exemple n° 1 : Attention la publicité pour ce poêle existe vraiment ! (Site de vente en ligne)
Poêle à bois bouilleur en acier de puissance annoncée de 23 kW (air : 17 kW + eau 6 kW) avec un rendement de 72.4%. Diamètre de sortie de 130 mm, taille de bûche maxi de 40 cm (foyer de H x L x P : 57 x 45 x 29 cm.
Prix : 720.00 € TTC
Kg de bois à brûler pour obtenir ce résultat = 23 / 3.9 / (72.4/100) = 8.15 kg par heure
En extrapolant on arrive à une consommation de 195 kg de bois par jour et un stère de bois tous les 3 jours !
Que peut on en déduire ?
– 130 mm pour le conduit de fumée c’est vraiment déraisonnable pour une puissance de 23 kW.
– Espérer rentrer 8.15 kg de bois toutes les heures dans ce foyer reste utopique car trop petit.
– Une telle puissance, si elle était réelle, est inadaptée aux besoins d’une habitation moderne bien isolée.
– Un usage avec 3 à 4 kg/heure sera préférable pour la longévité du poêle qui risque bien de ne pas résister longtemps à un tel régime de feu. La puissance sur l’eau sera des plus faibles réduisant fortement l’intérêt de départ d’un tel achat.
Nous ne prétendons pas que les performances ne sont pas atteignables,
mais que cela ne correspond à rien de cohérent dans un usage au quotidien chez un particulier Lambda.
Aucun fabricant et revendeur digne de ce nom ne se permettrait de faire de tels effets de manches !
Exemple n° 2 :
Poêle à bois Rustique “cottage 2” de chez Brisach de puissance annoncée de 11.5 kW avec un rendement de  84.4%. Diamètre de sortie de 150 mm , taille de bûche maxi de 45 cm.
Kg de bois à brûler pour obtenir ce résultat = 11.5 / 3.9 / (84.4/100) = 3.49 kg par heure
Voici un résultat cohérent, visiblement un appareil bien étudié, encore un peu trop puissant pour une habitation moderne RT2012, mais au moins on n’est pas trompé sur la marchandise.
Nous vous invitons à ce petit calcul avant  d’effectuer un achat, cela pourra vous éviter le désagrément qui en découlerait  inévitablement !

Comment choisir son appareil de chauffage bois

1) La première démarche est de faire une estimation précise de votre besoin en chauffage.
Attention : En ce qui concerne la puissance rendue à l’air chaud il est impératif de ne prendre en considération que le volume qui sera chauffé par convection (naturelle ou forcée) et rayonnement. Ce n’est généralement pas le volume global de votre habitation.
Pour ce faire utilisez notre page : “Quelle puissance pour votre foyer”.
2) Pour un système à partir d’un appareil hydro (bouilleur) la puissance rendue à l’eau sera :
– Sans hydro-accumulation (ballon tampon) : équivalente à la puissance de dissipation qui sera raccordée.
– Avec hydro-accumulation : Elle pourra être la plus élevée possible, dans l’idéal au moins le double du besoin ce qui réduira le temps de feu par jour.
3) Si l’on considère qu’un feu normalement vif , dans un appareil fonctionnant porte fermée, permettant d’obtenir  :
– Une bonne température de combustion
– Un taux de cendres le plus bas
– Un minimum d’encrassement du conduit et de la chambre de combustion
– Une pollution réduite à quantité négligeable
– Aucun goudronnage pour les appareils hydro
est obtenu avec une charge minimum de 3.1 kg de bois consommé par heure (2 bûches de taille moyenne), un simple calcul ne comprenant que le rendement de l’appareil comme variable  sera :
– PCI du bois de chauffage à moins de 20 % d’humidité : 3.9 kWh/kg
– Chaleur obtenue par la combustion de  3.1 kg de bois : 3.1 kg x 3.9 = 12 kWh
Il ne reste qu’a effectuer le calcul suivant : 12 kWh x rendement = puissance rendue par l’appareil.
Exemple 1  : avec un appareil possédant un rendement de 84 % = 12 kWh x (84 / 100) = 10 kWh
Exemple 2  : avec un appareil possédant un rendement de 75 % = 12 kWh x (75 / 100) = 9 kWh

Conclusion :

Un appareil de chauffage bois moderne avec un rendement est  à 75 % dont la puissance annoncée est en dessous de 9 kW devra éveiller votre méfiance !