La cause du noircissement de la vitre :

– Quand vous utilisez votre appareil de chauffage au bois, à l’allumage du bois et à chaque rechargement, la première phase de combustion n’a d’autre efficacité que de permettre l’évaporation de l’humidité résiduelle contenue dans le bois.
– Lors de cette première étape de combustion il se produit un dégagement de fumée plus ou moins blanchâtre (ou grisâtre) qui ne s’évacue que lentement puisque le conduit de fumée n’est pas encore à une température suffisante pour atteindre le tirage idéal. Il en résulte la formation de volutes de fumée qui viennent “lécher” la vitre de l’appareil et y déposent un film opaque qui avec le temps et la répétition du phénomène fini par noircir totalement la vitre !

Les solutions pour éviter un encrassement trop rapide :

– Utilisez un bois bien sec à moins de 15 à 20% d’humidité, moins d’humidité minimise le nuage de fumée donc il se produira moins d’encrassement.
Plus le bois sera sec moins il perdra de temps à évaporer l’eau qu’il contient et plus vite la chaleur produite arrêtera d’être du gaspillage d’énergie.
– Ne fermez pas complètement la porte à l’allumage et à chaque rechargement. Ouvrez le tirage au maximum, rabattez la porte sans la fermer complètement afin de laisser un lame d’air être aspirée et s’interposer entre la fumée et la vitre.
– A l’allumage comptez une quinzaine de minutes avant de refermer totalement ce qui correspond à la montée en température du foyer et à l’obtention d’une puissance de tirage suffisante pour éradiquer le phénomème de volutes, l’humidité contenue dans le bois aura suffisamment été réduite.
– Lors d’un rechargement ce temps chute à moins de 5 minutes puisque la température intérieure du foyer est très élevée et que cette phase d’évaporation est bien plus courte même si le bois ajouté ne brûle pas encore correctement.

La solution pour nettoyer :

Presque tous les foyers modernes proposent des systèmes “vitre propre”  plus ou moins efficaces, mais il n’existe aucun procédé qui peut  garantir une totale protection contre ce dépôt sur votre vitre. La plupart du temps les dispositifs employés ne sont en fait qu’une arrivée d’air en face avant qui crée une lame d’air limitant l’encrassement, mais qui peut nuire à la maîtrise de la puissance de combustion.
Donc ne vous faites pas d’illusion, il y aura toujours un moment où un nettoyage va s’imposer !
– 1) Prenez un éponge simple, une vieille éponge trop usagée pour la garder en cuisine, surtout pas celle qui “gratte avec son dos”, mouillez la correctement, c’est à dire un peu plus que “humide”, ouvrez votre tiroir et tapoter l’éponge sur la cendre, qui va se coller sur la surface mouillée.
– 2) Frottez la face intérieure de la vitre avec une douce fermeté si possible en effectuant des mouvements circulaires, votre vitre sera alors recouverte d’un “jus” noir résultat du mélange de la suie sèche et de l’eau.
– 3) Répétez cette opération plusieurs fois si nécessaire en rinçant bien l’éponge sans la remouiller sauf si c’est vraiment très sale.
– 4) Avant que cela sèche, passez un papier doux et absorbant (Sopalin ou papier WC) sur la vitre pour éliminer toutes traces.
Certains préconiserons l’usage de papier journal en remplacement de l’éponge, mouillé il n’est cependant pas facile à utiliser …
Voilà votre vitre est comme neuve, sans avoir recours à des produits pseudo écologiques, coûteux et la plupart du temps absents de votre placard de rangement quand vous en avez besoin.
Ce qu’il ne faut pas faire !
– Bannissez l’usage de matériaux agressifs comme la paille de fer, les éponges équipées d’un côté grattant et d’une manière générale tout ce qui pourrait rayer la vitre.
– N’utilisez pas des produits chimiques et/ou soit disant décapants qui risqueraient d’endommager votre foyer.
– Ne grattez pas avec un couteau, ni une spatule métallique, etc.
– Ne jamais utiliser de produit pétrolier comme un dissolvant, essence, gaz-oil, white-spirit, etc.